Entrer en thérapie

Il existe de multiples approches thérapeutiques, et il est parfois difficile de s'y retrouver.

Est-ce fait pour moi, comment cela fonctionne-t-il, comment cela va-t-il se passer, comment savoir quelle sera la bonne méthode pour moi, comment choisir mon thérapeute ...?

​Entreprendre une thérapie sert à soulager, à mettre des mots et du sens sur les angoisses, la déprime, les troubles émotionnels, les blocages, les crises existentielles, en résumé les maux de l'âme.

L'objectif est de les dépasser et les transformer, de trouver un équilibre et grandir  avec et par ce qui nous arrive.

3 ingrédients essentiels à une thérapie efficace :

  • D’abord et avant tout la motivation de la personne venue consulter, sa capacité à « faire de la place » et se donner du temps pour travailler sur ses difficultés.

  • Ensuite, la qualité et le professionnalisme du thérapeute. Il doit avoir une formation solide et une bonne expérience des techniques qu’il propose, avoir lui aussi fait un travail suffisant sur lui-même, et doit continuer à être supervisé par ses pairs.

  • Enfin, la mise en place d’une alliance thérapeutique entre le patient et son thérapeute. La qualité de la rencontre et le lien de confiance entre les deux permettra l’établissement d’une relation authentique, ou les deux seront engagés pleinement. C’est sans doute le point le plus important pour permettre un processus efficace.

 

Quelle durée pour observer un changement ?

 

Très rapidement le patient pourra ressentir des premiers effets positifs. Mais la durée de la thérapie dans sa globalité est très variable, dépendant de multiples facteurs : l’état du patient, son désir de travailler sur lui, sa volonté de dépasser un problème ponctuel ou entamer un travail plus en profondeur...toutes choses à discuter et ajuster avec le thérapeute.

Quelle approche choisir ?

La méthode dépend des personnes concernées, des objectifs et du problème. Le patient attiré par telle ou telle méthode pourra venir vérifier avec le thérapeute si c’est bien celle qui lui convient. Il n’y a pas de vérité absolue, mais plutôt un contrat de confiance entre le thérapeute connaissant ses outils et la sensibilité particulière du patient.

La thérapie implique engagement de soi et temps disponible, invite à entrer dans son intériorité, à explorer ses ombres, ses souffrances, à chercher sa vérité, c’est une entreprise délicate qui demande de s’accomplir dans un espace sécure.

Si le patient a des doutes sur le thérapeute, s’il ne se sent pas en sécurité, s’il n’apprécie pas le style ou la méthode du thérapeute, un changement de thérapeute devrait être envisagé.

La psychothérapie intégrative:

Elle prend en compte la globalité de la personne dans toutes ses dimensions : cognitive, relationnelle, affective, corporelle et spirituelle, et s'adapte à votre sensibilité propre et à votre problématique.

J'élabore un protocole unique pour chaque patient, évoluant au fil du temps en fonction des besoins ou de l'état de moment: par le dialogue, les émotions, le corps, l'art thérapie, ensemble ou séparément. Il ne s'agit pas de bricoler "au hasard", mais de discerner le meilleur outil ou la meilleure combinaison d'outils pour chacun.

Je travaille à partir de différentes techniques et modèles théoriques :​

J'ai moi même expérimenté chacune de ces techniques, personnellement et professionnellement, et les connais donc bien.

L'art-thérapie est utilisée comme un moyen d'entrer dans sa vie intérieure, de la rendre visible, de la transformer, par le biais du processus créatif. A travers divers procédés artistiques, dessins, collages, modelage, contes... le patient va pouvoir exprimer, vivre des émotions, il devient acteur et peut ainsi représenter, verbaliser, symboliser ses affects jusqu'à les transformer. 

Nul besoin de savoir dessiner, peindre, etc. l'objectif n'est pas esthétique mais thérapeutique.

L'Approche centrée sur la personne (ou ACP):

Méthode de psychothérapie et de la relation d’aide créée par le psychologue nord-américain Carl Rogers à partir des années 40.

Elle fait partie des courants humanistes, conjointement à la psychanalyse et aux thérapies comportementales, et s'appuie sur un processus de changement élaboré à partir de 6 conditions:

  1. Deux personnes doivent être en relation (psychological contact).

  2. L’une de ces deux personnes, le client en l’occurrence, doit être dans un état de non congruence, d’anxiété ou de vulnérabilité.

  3. L’autre intervenant, le psychothérapeute ou l’aidant, doit être congruent durant le temps de ce contact interpersonnel.

  4. Le thérapeute doit éprouver un regard positif inconditionnel vis-à-vis de son client.

  5. Il doit expérimenter une compréhension empathique du monde intérieur du client et de son cadre de référence, et il doit s’efforcer de communiquer cette compréhension au client.

  6. Il est enfin nécessaire que le client perçoive, même de manière infime, ces trois attitudes du thérapeute, la congruence, la considération positive et l'empathie.

L'analyse transactionnelle:

L'analyse transactionnelle est une théorie de la personnalité, des rapports sociaux et de la communication créée en 1958 par le médecin psychiatre et psychanalyste Éric Berne.

Elle postule des « états du Moi » (Parent, Adulte, Enfant), et étudie les phénomènes intrapsychiques à travers les échanges relationnels de deux personnes ou plus, appelés « transactions ».

Outre les États du Moi, l'analyse transactionnelle propose de repérer les jeux psychologiques, des types d'échanges qui se répètent de manières semblables, et qui se terminent par un sentiment de malaise.

 

Parmi les autres concepts de l'analyse transactionnelle, on trouve les positions de vie, des éclairages sur la gestion des signes de reconnaissance et des sentiments, la structuration du temps,

les drivers ou messages contraignants, les méconnaissances

et les différents degrés de passivité.

Éric Berne postulait que les grandes orientations de la vie sont décidées dès l'enfance, et peuvent prendre la forme d'un scénario de vie. Berne définit également trois critères de bonne santé psychique :

conscience, spontanéité et intimité 

IMG-20190104-WA0005 (2).jpg
JC_Logo_2014.jpg
tapis de yoga
 
 
 

La méthode Vittoz:

Notre pensée, soumise à des perturbateurs tels que le stress, le surmenage, l'agitation, est envahie par des idées parasites entraînant des difficultés de concentration, des problèmes de mémoire... et notre corps réagit: troubles digestifs, du sommeil, tensions musculaires, etc.

La méthode du Dr Roger Vittoz est une thérapie psychosensorielle dont la spécificité est la rééducation du "contrôle cérébral". Elle s'adresse à la personne entière, physique, morale, intellectuelle et spirituelle.

Il ne s'agit pas d'une autocensure rigide, mais tout au contraire d'une faculté destinée à équilibrer le cerveau inconscient et le cerveau conscient, une rééducation agissant non sur l'idée mais sur  le cerveau lui-même.

La rééducation du contrôle cérébral est une méthode de synthèse et de restructuration: entre les deux principales fonctions du cerveau: la réceptivité et l'émissivité, au moyen d'exercices simples et pratiques.

 

Elle est fonctionnelle: elle redonne au cerveau sa souplesse, réactive les fonctions naturelles et ainsi permet de retrouver l'équilibre psychique.

 

Les outils créatifs et techniques de relaxation

Les propositions de cours , d'accompagnement personnel et les techniques utilisées sont à retrouver sur la page Ateliers